Brickell City Center

Miami, Floride

Assurer le confort des piétons dans un environnement de vente au détail en plein air de grande envergure.

Le Brickell City Center est un complexe de 1,65 millions de mètres carrés au centre-ville de Miami comprenant des bureaux, des commerces de détail, un hôtel et des espaces résidentiels. Avec une superficie au sol qui s’étendra sur trois pâtés de maisons une fois achevé, le projet d'un milliard de dollars comprend de nombreux éléments de conception durable, notamment un fort accent mis sur l’accès piétonnier grâce à de multiples passerelles reliant le centre commercial en plein air.

Photos

  • Le défi

    Le climat tropical de Miami rend difficile la création d'environnements agréables pour les piétons. Durant l’été, les températures dépassent souvent 90 °F (32 °C) et les jours chauds et humides comportent généralement de fortes averses orageuses en après-midi. Sur le site du Brickell City Center, une brise fraiche provenant de la baie de Biscayne atténue un peu la chaleur, mais le vent et la pluie demeurent un défi.

    La pièce maîtresse du projet est une plateforme surélevée sur laquelle les gens peuvent marcher au-dessus du niveau de la rue entre la zone commerciale et les condominiums et les bureaux adjacents. Un « dôme climatique » (climate ribbon) protège cette plateforme; il s'agit d'une bande d'acier et de verre ondulé qui offre une protection contre le soleil et la pluie tout en réorientant la brise de manière à assurer une climatisation naturelle. Les architectes du projet, Arquitectonica de Miami, ainsi que les concepteurs de Hugh Dutton & Associés de Paris, savaient que cet élément novateur de conception passive devait être exécuté parfaitement afin de réaliser la vision d’un « projet d'aménagement pour un style de vie urbain » où les piétons se déplacent aisément dans tout le complexe. Ils ont donc décidé de consulter les experts en étude des vents et en microclimat de RWDI.

  • Notre approche

    En nous lançant dans une analyse technique rigoureuse du défi qui nous était proposé, nous avons déterminé deux questions fondamentales :

    1. Comment définir des conditions de confort acceptables ?
      La perception du confort thermique varie d’une personne à l’autre. Chacun ressent différemment des conditions telles que la température, l'humidité et la vitesse du vent selon des facteurs personnels comme le niveau d’activité, la durée d’exposition et les vêtements que l’on porte. Les attentes comptent également : nous nous attendons à être plus à l’aise à l’intérieur d’un restaurant qu’à un arrêt d'autobus. La conception d’un espace public doit tenir compte de cette influence réciproque complexe entre les variables afin d'obtenir des paramètres de confort pouvant raisonnablement plaire au plus grand nombre de personnes. Dans le cas du Brickell City Center, nous avons adopté une technique de mesure par sondage appelée norme du vote moyen prévisible qui permet d'établir un indice indiquant où 80 % des répondants se rejoignent dans leur perception des conditions thermiques. Une observation clé, confirmée par l’expérience acquise, est que les gens sont prêts à accepter un plus large éventail de conditions en plein air. Grâce au climat de Miami, les gens toléreraient même, selon nous, un certain degré d'inconfort.
    2. Comment pouvons-nous modéliser avec précision le microclimat ?
      Afin de reproduire aussi fidèlement que possible l’effet du dôme climatique, l’équipe de RWDI a associé des analyses statistiques approfondies de données climatiques locales à une modélisation informatique de pointe. En examinant de nombreuses années d'enregistrements compilés à l’aéroport international de Miami, nous avons évalué l’éventail complet des scénarios climatiques. Puis nous avons exploré les répercussions possibles du vent grâce à des simulations et nous avons évalué l'effet du soleil à l’aide de techniques de modélisation de l'ensoleillement. Après avoir comparé les résultats avec une importante matrice de variables, y compris l’influence des gratte-ciel voisins et d'autres structures qui n'étaient pas encore construites, nous avons été en mesure de prédire l'écoulement de l’air et le rayonnement solaire sous le dôme climatique avec un degré d’exactitude élevé, et ce à toute heure de la journée et au fil des saisons.
  • Le résultat

    En nous fondant sur notre modélisation détaillée du microclimat, nous avons attribué une note de confort thermique à des intervalles réguliers tout le long du dôme climatique. Nous avons ensuite collaboré avec l’équipe de conception afin d'explorer diverses options de configuration et de construction. Une fois l’étude terminée, les concepteurs ont pu optimiser leur cahier des charges et aller de l’avant tout en sachant que les centaines de milliers de personnes qui marcheraient bientôt dans le Brickell City Center disposeraient à longueur d’année d'espaces de vente au détail et d'allées piétonnes en plein air attrayantes et agréables.