Projet Mary River de Baffinland

Nunavut, Canada

Évaluations environnementales pour une mine de minerai de fer dans le Grand Nord

La société minière canadienne Baffinland Iron Mines Corporation prévoyait d'exploiter un groupe de neuf dépôts de minerai de fer à haute teneur à Mary River dans le nord du territoire du Nunavut. Baffinland nous a engagés dans le but de soutenir son équipe d'étude d'impact environnemental (EIE) en lui faisant profiter de nos compétences dans des domaines tels que la qualité de l'air, le bruit, les vibrations, la météorologie et les changements climatiques.

Photos

  • Le défi

    Baffinland avait besoin de données et d'analyses relatives à plusieurs aspects du projet, notamment la construction de la mine, l'extraction du minerai de fer, la gestion d'une cheminée d'incinérateur, le déplacement des ressources vers le port par rail ou par route ainsi que l'exploitation en tant que telle. Situé à 72 degrés de latitude nord, le site de Mary River est l'une des mines les plus au nord du monde; et l'un des plus riches gisements de minerai de fer connu. L'éloignement de la mine et sa conception à ciel ouvert ont rendu le travail sur le terrain et la modélisation particulièrement exigeants. Des changements au contexte commercial de Baffinland ont également nécessité plusieurs modifications aux plans du projet, ce qui en retour a exigé de fournir des analyses et des projections ajustées selon un calendrier très astreignant afin d'éviter des retards dans les processus d'approbations réglementaires. 

  • Notre approche

    Notre contribution aux études d'impact environnemental et aux activités éventuelles de la mine comprenait :

    • La surveillance de base en matière de qualité de l'air et de bruit
    • Le contrôle de la qualité de l'air et du bruit au cours d'un programme d'échantillonnage en vrac à l'échelle pilote
    • L'analyse de données météorologiques et de données de modèles climatiques historiques
    • La modélisation de pointe de la dispersion de la qualité de l'air (CALPUFF) pour de multiples versions du projet
    • La modélisation du bruit (Cadna/A) pour de multiples déclinaisons du projet
    • Des essais sur la cheminée de l'incinérateur et la production d'un document d'orientation concernant le plan de gestion
    • La mise en place et la supervision de la surveillance continue du NOX et du SO2

    Les vastes compétences multidisciplinaires de notre équipe ont été un facteur essentiel au bon déroulement de ce projet. Une équipe possédant moins d'expérience et des connaissances plus limitées n'aurait probablement pas obtenu des résultats aussi concluants autant sur le plan de la compréhension que pour faire part de la complexité des émissions atmosphériques et des sources de bruit inhérentes à l'exploitation minière à ciel ouvert en climat extrême.

    Notre personnel a pu effectuer un suivi rigoureux sur le terrain ainsi qu'une modélisation et des prévisions climatiques sophistiquées afin d'anticiper, de manière réaliste, les répercussions de phénomènes qui sont difficiles à prévoir, comme les émissions de poussières provenant des activités d'une mine à ciel ouvert. Nos spécialistes en environnement possédant des aptitudes à la communication et des antécédents en réglementation ont assisté à des audiences afin de partager nos résultats avec les parties prenantes. 

    Alors que certaines firmes comblent leurs lacunes en compétences en rassemblant des équipes de contractants sur des projets complexes, nous maintenons la cohésion et la mobilisation grâce à notre équipe d'experts de premier plan. Le bien-fondé de cette approche a été particulièrement évident sur ce projet. Après que Baffinland ait obtenu l'approbation du projet à la suite de la présentation de la première EIE (également réalisée par RWDI), des changements au contexte commercial de l'entreprise l’ont amené à proposer des modifications à la phase initiale des activités de la mine. Les changements comprenaient le transport du minerai de fer au port par la route au lieu du rail, ainsi que des niveaux de production initiaux qui différaient de ceux proposés à l’origine. Lorsque le projet a été modifié, nous avons été en mesure de mobiliser rapidement notre personnel afin de fournir des analyses actualisées en fonction des nouvelles spécifications du projet et, par le fait même, respecter le calendrier exigeant des soumissions. Cette constance dans notre équipe d'experts nous a permis de soutenir le client avec une efficacité et une intégrité exceptionnelles, et de diminuer les risques d'erreurs. Baffinland a bénéficié de notre capacité à fournir la même équipe d'experts expérimentés à chaque étape du projet, et ce, à partir des évaluations de base initiales, en passant par les différentes versions du plan du projet, ainsi que durant l'exploitation. 

  • Le résultat

    Même lorsque les plans du projet de Baffinland changeaient considérablement, nous avons été en mesure de fournir une analyse rigoureuse et crédible des impacts sur la qualité de l'air et du bruit liés aux travaux d'aménagement de la mine. Le projet a conservé l'appui de la Commission du Nunavut chargée de l'examen des répercussions, a commencé ses travaux avec un minimum de retard compte tenu des modifications faites à la proposition initiale et a fait sa première livraison de minerai de fer à des acheteurs européens en 2015. Nous continuons à soutenir les activités du projet Mary River par l'entremise de tests sur la cheminée de l'incinérateur et de la surveillance continue de la qualité de l'air sur le site, particulièrement en ce qui concerne le monoxyde d'azote et le dioxyde de soufre.