Emergency Air Monitoring and Assessment System (EAMAS)

Alberta, Canada

Un outil logiciel personnalisé permettant de répondre rapidement aux incidents liés à la qualité de l’air dans les sables bitumineux de l’Alberta

L'Alberta possède la troisième ressource de pétrole brut en importance dans le monde, ainsi que des gisements considérables de gaz naturel. À mesure que ces ressources sont exploitées, il existe un risque accru d’accidents industriels augmentant les possibilités des agents polluants d’être accidentellement libérés dans l’atmosphère. Le ministère de l’Environnement de la province avait besoin d’un outil lui permettant de surveiller, d'évaluer et de réagir rapidement aux situations d'urgences liées à la qualité de l’air lorsqu’un accident survient. 

Photos

  • Le défi

    Les gisements de sables bitumineux de l’Alberta s’étendent à eux seuls sur près de 90 000 miles carrés. En raison des activités d'exploitation se déroulant partout sur ce territoire, de la présence de pipelines et des opérations de transformation, des événements indésirables liés à la qualité de l’air peuvent se produire dans plusieurs endroits dans la province, dont beaucoup sont éloignés et difficiles à surveiller. Les incidents potentiels comprennent les rejets de chlore, les déversements d’ammoniac aqueux, les feux de réservoir de stockage d'huile ou de bitume, les incendies de soufre, les ruptures de pipeline et les problèmes découlant de procédés chimiques. Les effets de ces événements sur la santé humaine, l’écologie et la faune locale peuvent varier considérablement selon la nature de l’émission, les conditions météorologiques au moment de l’événement et la rapidité de la réponse des autorités provinciales et des acteurs de l’industrie.

  • Notre approche

    Notre travail sur ce projet a commencé avant même que l’Alberta ait lancé un appel de propositions en 2010. Parmi nos nombreuses initiatives internes de recherche et de développement, notre équipe de logiciels avait à l’époque mis au point un projet : un outil qui combinerait les prévisions météorologiques et la modélisation de la dispersion atmosphérique. Cet outil permettrait aux responsables de l’industrie, aux opérateurs de terrain, aux organismes de réglementation et aux gouvernements de gérer et d'atténuer les risques associés aux rejets de gaz prévus et accidentels aux puits, aux usines à gaz et aux bassins atmosphériques concernés.

    Grâce à ce travail proactif, nous étions bien placés pour répondre à la demande de l’Alberta qui consistait à lui fournir un système qui répondrait à ses besoins en surveillance de la qualité de l’air. En nous appuyant sur les travaux de notre département en recherche et développement, nous avons développé un outil personnalisé appelé Emergency Air Monitoring and Assessment System (EAMAS Dispositif d'urgence pour la surveillance et l'évaluation de la qualité de l'air]) qui serait utilisé conjointement par le gouvernement et l’industrie.

    L'EAMAS est un système SIG de pointe basé sur le Web qui rassemble plusieurs flux d’information dans le but de fournir aux décideurs et aux équipes d’intervention d’urgence des prévisions claires et détaillées de la façon dont un dégagement de gaz accidentel est susceptible de se comporter sur un site particulier. Les composantes du système comprennent :

    • des données provenant d’un réseau de 18 stations de surveillance de la qualité de l’air;
    • des prévisions numériques du temps à l’aide du modèle météorologique Weather Research and Forecasting (WRF);
    • le logiciel de modélisation des rejets de gaz lourds (Heavy Gas System - HGSYSTEM);
    • un modèle avancé de dispersion atmosphérique (CALPUFF).

    Cette puissante combinaison d’informations environnementales en temps réel, de prévisions météorologiques et de modélisation de la dispersion de pointe permet au dispositif EAMAS d’offrir des prévisions détaillées de l’ampleur des rejets de gaz accidentels; tout cela dans une interface Web conviviale. En plus de développer le dispositif EAMAS, notre équipe environnementale a collaboré étroitement avec les équipes d’intervention d’urgence de l’Alberta dans le but d'améliorer et de personnaliser davantage le logiciel, de fournir un soutien opérationnel et de former le personnel à l’utilisation efficace du système. 

  • Le résultat

    Le gouvernement et l’industrie de l'Alberta utilisent le dispositif EAMAS depuis sa sortie. Outre son rôle prévu qui est de surveiller la qualité de l’air autour des sites et infrastructures industrielles, le dispositif EAMAS s’est avéré un outil précieux pour le ministère de l’Environnement de l’Alberta pendant les feux de forêt dévastateurs de Fort McMurray au printemps 2016. Les décideurs ont pu mettre à profit les capacités de modélisation météorologique avancées ainsi que la carte du dispositif EAMAS accessible sur le Web afin d'obtenir l'heure juste quant au comportement du panache de fumée à mesure que la météo changeait. En combinant les informations provenant des 18 stations de surveillance de la qualité de l'air du réseau de la Wood Buffalo Environmental Association, le dispositif EAMAS a permis d’éclairer les décisions des dirigeants concernant les risques liés au feu et à la qualité de l’air. Ils ont pu ainsi mieux protéger les Albertains pendant l’une des pires catastrophes naturelles de l’histoire canadienne.