Siège social de la Fédération des enseignantes et des enseignants de l'élémentaire de l'Ontario

Toronto, Canada

Modélisation énergétique et expertise-conseil LEED pour un projet ambitieux de bâtiment écologique

Le siège social de la Fédération des enseignantes et des enseignants de l'élémentaire de l'Ontario (FEEO) est un immeuble de bureaux de 24 500 mètres carrés situé au centre-ville de Toronto. La FEEO désirait que son siège social serve d’exemple. À cet effet, elle s'est donc fixée comme objectif de construire l'immeuble de bureau commercial le plus écologique et écoénergétique de la ville de Toronto.

Photos

  • Le défi

    L’équipe du projet a voulu créer un bâtiment qui reflète les valeurs de l’organisation : un siège social qui serait écologique, bénéfique pour les voisins et l'ensemble de la communauté, ainsi qu'un endroit agréable et sain pour le personnel, les membres et les visiteurs. Cependant, la FEEO et son équipe de conception, dirigée par KPMB Architects, ont subi quelques contraintes qui ont rendu ces objectifs plus difficiles à atteindre. En tant que regroupement de travailleurs représentant plus de 76 000 enseignants et autres professionnels de l’éducation dans la province de l’Ontario, la FEEO est régulièrement sous les feux de la rampe. Ses choix opérationnels doivent être cohérents avec ses objectifs sociaux et environnementaux ainsi que renforcer sa crédibilité et sa légitimité auprès des acteurs gouvernementaux et de ses propres membres. Le bâtiment de la FEEO étant construit à l'intérieur d’un site de réaménagement urbain étroit, cela a posé ses propres défis. 

  • Notre approche

    La collaboration était indispensable si l'on voulait que le siège social de la FEEO devienne un exemple parfait de conception durable. Nous avons travaillé en étroite collaboration avec l’équipe de conception dirigée par KPMB et nous nous sommes engagés dans un processus itératif, maintenant un dialogue constant concernant les matériaux, la technologie verte et les ajustements à la conception qui feraient en sorte que le bâtiment atteigne ses objectifs écologiques.

    Nous avons commencé par élaborer un cadre qui permettrait l’apport d'idées de conception, l'évaluation des avantages et des risques liés à des choix particuliers ainsi que la révision des idées de conception. Pendant que l’équipe collaborait dans le but de développer et de tester de nouvelles idées, nos spécialistes des bâtiments écologiques ont évalué les différentes versions de conception en les comparant au système d'évaluation LEED et au Toronto Green Standard. Nous avons aussi utilisé un modèle énergétique pour tester et tester de nouveau les adaptations à la conception afin de mesurer leur rendement et leur incidence sur la performance globale du bâtiment.

    Un des objectifs des concepteurs était d’utiliser des pompes à chaleur géothermique afin de contrôler la température intérieure du bâtiment en toutes saisons. Le système ferait le transfert de chaleur entre le bâtiment et le sol en tirant la chaleur dans le bâtiment en hiver et en exécutant la fonction inverse par temps chaud en été. Bien que cette technologie puisse offrir des gains importants sur le plan du rendement, une conception et un étalonnage précis étaient essentiels. Une défaillance du système dans le sol peut entraîner des problèmes importants et coûteux. Notre analyse et notre expérience avec cette technologie nous ont permis de fournir des informations techniques et quantitatives dont les concepteurs avaient besoin pour planifier et créer en toute confiance le système mécanique de pointe (soutenu par un système de chaudières à haut rendement). Nous avons également développé un système de mesure qui permettrait aux opérateurs de gérer la technologie efficacement, réduisant ainsi le risque que sa performance diminue au fil du temps.

    Notre analyse a également permis :

    La sélection préalable et l'installation du vitrage afin de réduire la consommation d’énergie tout en maximisant la pénétration de la lumière au cœur du bâtiment. Cela a été démontré que la lumière naturelle améliore la productivité tout en réduisant le stress, la fatigue et le nombre de jours de maladie.

    L'implantation du plus grand toit végétalisé de la ville permettant d'absorber les eaux pluviales du site et de diminuer ainsi les exigences du bâtiment envers l’infrastructure municipale. Les toits végétalisés en terrasse, visibles depuis l’intérieur du bâtiment sur plusieurs niveaux, fournissent également aux occupants de l’édifice un lien visuel avec la nature dans un espace urbain dense.

    L'aménagement d’un système servant à recueillir l'eau de pluie sur le site et qui utilise les eaux grises afin d’actionner la chasse d'eau des toilettes et des urinoirs, permettant ainsi de diminuer considérablement la consommation en eau du bâtiment.  Enfin, puisque la FEEO est un organisme représentant des éducateurs, il était tout à fait logique de sensibiliser le personnel de la FEEO, ses membres et le public aux caractéristiques du bâtiment en matière de durabilité et de leur incidence sur celui-ci. Nous avons aidé le client à atteindre cet objectif en mettant au point une série de vidéos éducatives pour le site Web de l’organisme.

  • Le résultat

    Le projet a obtenu la certification LEED platine et est devenu le premier édifice au centre-ville de Toronto à obtenir ce niveau de certification pour une nouvelle construction. Il a ainsi rempli les deux objectifs liés qui étaient de respecter une norme écologique élevée et de prêcher par l’exemple en matière de développement durable. 

    Le dernier modèle énergétique que nous avons réalisé pour le siège social de la FEEO, qui comprenait tous les choix de conception finaux, prévoyait une réduction des coûts énergétiques de l'ordre de 64 % et l'obtention de 10 points sur 10 pour l'optimisation de la performance énergétique (EAc1). En raison d'une bonne communication et d'une collaboration efficace entre nos experts-conseils et les équipes de conception et de construction, nous avons pu soumettre la documentation concernant le projet LEED tout juste 2 semaines après le quasi-achèvement. Le bâtiment a obtenu son classement platine seulement cinq mois après la fin du projet, un processus de certification exceptionnellement rapide et efficace.

    Points saillants à propos du bâtiment :

    • Certifié LEED platine
    • Obtention de 55 (sur 70) points LEED
    • 45 % d'espaces verts
    • Réduction de 100 % des besoins en eau d’irrigation
    • Réduction de 50 % de la consommation d’eau potable pour l’immeuble
    • Réduction des coûts énergétiques de 64 % (10/10 points LEED EAc1 : optimisation de la performance énergétique)
    • 95 % des déchets détournés
    • 21 % de matériaux recyclés
    • 39 % de contenu régional
    • 81 % des matériaux en bois FSC 
    • 100 % des produits à faible teneur en COV (composé organique volatil)